visuel-mediatheque

Quintessence

Prothèses amovibles - 2009

Les conditions de succès en PAC chez le sénior

Le praticien est amené à soigner différentes catégories de seniors: (1) Des seniors en bonne santé avec des revenus économiques confortables et une vie sociale et affective pleinement actives. Leur désir de rester jeune le plus longtemps possible s’accompagne d’une demande esthétique forte. Nous ferons le point sur les moyens à notre disposition pour leur apporter une réponse satisfaisante. (2) Certains seniors souffrent d’un vieillissement accéléré en relation avec l’existence de pathologies systémiques chroniques et de poly-médications associées. Ils ont souvent des revenus précaires, souffrent de carences nutritives, d’isolement social, puis l’âge avançant, de perte d’autonomie et/ou d’altérations cognitives, ce qui rend la communication et l’accès aux soins plus difficiles. Le praticien doit redoubler de prudence face à ces patients fragilisés. L’accumulation de tous ces problèmes produit des effets directs ou indirects sur la cavité buccale (hyposyalie, altérations de la muqueuse …), qui peuvent rendre l’intégration prothétique plus difficile. Nous verrons comment améliorer le pronostic prothétique, d’une part en optimisant les limites des surfaces d’appui parfois fortement résorbées, d’autre part grâce au recours aux implants symphysaires qui constituent également un apport significatif au confort prothétique.XXXX

Dr Didier Maurice - L'atteinte de la face qu'elle soit traumatique ou carcinologique est toujours une disgrâce ayant une répercussion majeure sur la vie sociale et le psychisme du patient. Cette altération peut être à l'origine d'une disparition de structures osseuses, d'un effondrement des structures cutanées du visage se retrouvant alors non soutenues ou de leur disparition, ou/et une mise en communication des différentes cavités de la face. L'atteinte des maxillaires, de la mandibule, du voile du palais a des répercussions très différentes tant fonctionnelles qu'esthétique. La chirurgie maxillo-faciale malgré les progrès réalisés dans la réparation ne peut restaurer tous les défects. Ainsi la réparation d'un toto-voile n'est pas actuellement à la portée de la chirurgie réparatrice. L'objectif de la réhabilitation prothétique est alors de compenser au mieux ce que la chirurgie ne peut faire. Dans d'autres circonstances, la prothèse viendra en complément de la chirurgie soit pour la guider soit pour compléter la réparation chirurgicale. La prothèse maxillo-faciale en redonnant un support aux tissus et des frontières aux cavités permet de participer à la restauration des fonctions, de l'esthétique et donc du moral, redonnant aux patients un sourire physique et psychique.L'atteinte des organes externes (pyramide nasale, oreille, région oculo-palpébrale) à une répercussion psychique encore plus marquée par le rôle social que joue le visage. Les reconstructions chirurgicales sont difficiles, longues nécessitant de multiples interventions et les résultats ne sont pas toujours à la hauteur du résultat escompté. En cas d'échec, la situation est alors plus dramatique pour le malade qu'avant la tentative de réparation. C'est particulièrement le cas pour le nez et l'oreille. La réhabilitation prothétique a une fonction essentiellement esthétique tout en respectant les contraintes fonctionnelles mais nécessite souvent une préparation chirurgicale, particulièrement lorsque le choix de la rétention prothétique est implantaire. Le projet prothétique est alors impératif permettant d'évaluer la nécessité et le type d'aménagement chirurgical nécessaire à la suite de quoi la réhabilitation prothétique peut être réalisée. Cette réparation prothétique est primordiale pour permettre aux malades de retrouver à travers un nouvel équilibre psychique une réinsertion sociale et par conséquent leur place dans la société, leur redonnant le sourire tant physique que psychique. Dr Cécile Châtel - Les conditions du sourire sont souvent détériorées par les séquelles esthétiques et fonctionnelles secondaires aux traitements des cancers des VADS. Les progrès de la chirurgie reconstructrice et l'amélioration des procédés radiothérapiques veulent limiter ces conséquences inéluctables ; malgré tout, une réhabilitation prothétique dentaire et/ou faciale est indispensable dans une grande majorité des cas. Le chirurgien-dentiste est ainsi un acteur incontournable de l'équipe médicale qui entoure le patient. L'atteinte est d'autant plus douloureuse qu'elle concerne le visage, lieu du développement de l'identité individuelle et interface incontournable entre l'individu et la société. De la consultation pluridisciplinaire, qui annonce la décision thérapeutique proposée, jusqu'à la mise en place prothétique, nous proposons d'aborder les différentes étapes d'accompagnement des patients dans ce chemin vers la guérison.Ce parcours particulier passe, de la conception et jusqu'à l'acceptation de la prothèse, par une réappropriation d'un nouveau visage et, si possible, le dessin d'un sourire et c'est la technique piézographique qui nous permet la meilleure intégration à la fois physique et psychique et de nos réhabilitations prothétiques.

Conférenciers

DR MARIE VIOLAINE BERTERETCHE - Comment satisfaire les désirs esthétiques du sénior ? Ou comment recréer un sourire qui prend en compte les attentes du patient tout en respectant un équilibre subtil entre l’esthétique, phonétique, fonction.
DR ANNELIESE LEONARD - Quelles sont les spécificités médicales et thérapeutiques chez le sénior ?
DR CAROLINE BERTRAND
DR MICHEL POMPIGNOLI - Surface d'appui réduite et PAC : quelles solutions ? Ou comment optimiser la stabilisation et la rétention prothétique chez les sujets édentés totaux, de l’élaboration d’une prothèse conventionnelle avec mises en condition pré, post prothétique jusqu'à à l’adjonction de 2 implants symphysaires.

Bibliographie

Pathologies fréquentes chez la personne âgée. Conséquences en Odontologie
DESCROIX V. - 2008
Cahiers de Prothèse ; 144 : 5-13
Sécheresse buccale et prothèses amovibles
LEONARD A., GABRIEL A., DUPUIS V. - 2007
Alternatives ; 36 : 44-56
Cumulative index of health deficiencies as a characteristic of long life
KULMINSKI A.M., UNKRAINTOEVA S.V., AKUSJENCH I.V., ARBEV K.G., YASHIN A.I. - 2007
J. Am. Geriatr. Soc. ; 55(6) :935-940
Prothèse complète
HÜE O., BERTERETCHE M.V. - 2003
Réalité clinique, solutions thérapeutiques. Quintessence International, Paris
The emotional effects of tooth loss: a preliminary quantitative study
DAVIS D.M., FISKE J., SCOTT B., RADFORD D.R. - 2000
Br Dent J. 188:503-506
Vieillissement des dents naturelles et maquillage en prothèse amovible : 1ère partie les dents résines
BERTERETCHE M.V., CIERS J.Y., HÜE O. - 2000
Synergie Prothétique ; 2 (4) :261- 283
Vieillissement des dents naturelles et maquillage en prothèse amovible : 2ème partie les dents porcelaine
HÜE O., NARDARI C., BERTERETCHE M.V. - 2000
Synergie Prothétique ; 2 (4) :261- 283
imprimer