visuel-mediatheque

Quintessence

Parodontologie - 2001

Maladies parodontales et santé générale

E. DELCOURT-DEBRUYNE

Un nouveau concept émerge actuellement reliant parodontites et risques pour la santé : parodontites et diabète, parodontites et risque d’accouchement prématuré, parodontites et maladies cardio-vasculaires, parodontites et infections pulmonaires. Ce problème interpelle tout chirurgien dentiste qui inéluctablement rencontrera ces patients ayant une susceptibilité à la maladie parodontale et à l’un de ces problèmes médicaux.L’expérience clinique de médecins spécialistes face aux travaux prospectifs initiaux en odontologie revêt un intérêt majeur. La mise en évidence de relations pathogéniques plus ou moins fortes a pour conséquence la mise au point de conduites à tenir prophylactiques et/ou thérapeutiques, parodontales et médicales qui contribueront à une prise en charge globale des patients et, à plus ou moins court terme, à la réalisation d’économies de santé.

Dr Magali Mujagic - La participation croisée des deux disciplines de l'art dentaire que sont l'orthodontie de l'adulte et la dentisterie esthétique, nous permet aujourd'hui une gestion performante des cas nécessitant une réhabilitation esthétique et fonctionnelle.L'objectif de cette communication est de détailler comment cette performance trouve son expression dans nos pratiques quotidiennes : - performance par la rapidité d'exécution du temps orthodontique (quelques mois),- performance par l'amélioration des conditions de réalisation d'un composite stratifié, chips, facette ou bridge collé,- performance liée à une stratégie orthodontique conçue pour répondre aux attentes de l'omnipraticien.Au travers de cas cliniques, l'efficacité des action combinées orthodontie- dentisterie esthétique se révèlera un atout majeur dans l'optimisation des soins restaurateurs de l'harmonie du sourire.Dr Stéphane Cazier - L'orthodontie est une discipline de la dentisterie qui s'est très largement développée ces dernières années. Les techniques, les attaches, le temps de traitement, offrent des réponses de plus en plus compatibles avec la demande de nos patients. Ainsi, on voit les indications, et le nombre de traitement chez l'adulte augmenter considérablement... Cette orthodontie de l'adulte est une « nouvelle donne thérapeutique », qui se démocratise, et qui offre de nouvelles perspectives de traitement. Cependant, ces thérapeutiques, élargis à l'adulte révèlent d'autres problématiques. Ces patients ont en effet, déjà le plus souvent, un passé dentaire, avec des soins, des prothèses qu'il convient d'analyser, et d'intégrer dans les décisions thérapeutiques. La situation parodontale, ainsi que l'aspect fonctionnel musculaire sont autant de paramètres parmi d'autres, rendant les traitements orthodontiques, aujourd'hui plus complexes. Ces traitements sont ainsi clairement pluridisciplinaires. Plusieurs praticiens de discipline différentes : orthodontiste, parodontiste, praticien prothésiste, voire endodontiste, doivent cohabiter dans ces traitements pour garantir sa cohérence. Ainsi, malgré la qualification de chacun, celle-ci ne vaut rien si une communication ne se fait entre chacun, dès la décision thérapeutique. Facile à énoncer, il se trouve que la réalité clinique de nos cabinets libéraux montre que cette coordination est relativement difficile à appliquer. Incontournable cependant, cette dualité entre l'orthodontie d'adulte, et les autres partenaires de soins dentaires reste la clé du succès clinique.Cette présentation en duo avec deux orthodontistes consiste à évoquer la réciprocité entre praticien. On entend par cette réciprocité, le tandem que doivent jouer les différents praticiens afin d'harmoniser au mieux le sourire de nos patients. Dans une société où le monde de l'image et l'esthétique trônent, nos patients demandent un traitement global avec une pérennité garantie. Or, « sans jeter un pavé dans la mare », la plupart des traitements orthodontiques chez l'adulte récidivent, sans contention, ou sans système de contention efficace.Cette efficacité varie en fonctions des contraintes à contenir, et le résultat final est étroitement lié à la cohérence des soins et de la prothèse autour de l'orthodontie. Après avoir développé la chronologie des soins restaurateurs utiles durant l'orthodontie, nous développerons les différents systèmes de contention admis aujourd'hui.Enfin en rapport avec cette réciprocité, tout au long de cette communication, nous essaierons de mettre en évidence les stratégies adéquates, pour ces traitements pluridisciplinaires que nous rencontrons de plus en plus dans nos cabinets.Dr Philippe Russe - Si l'absence d'ostéo-intégration d'un implant est devenue un incident très rare, l'insatisfaction d'un patient devant un résultat décevant sur le plan esthétique reste la source de conflits la plus fréquente en implantologie.L'incisive latérale, au c½ur du sourire, est donc particulièrement exposée et devra faire l'objet d'attentions particulières pour minimiser le risque de contentieux.Elle présente, de surcroit, la particularité de sa taille réduite, réduisant la tolérance et augmentant l'exigence de précision lors du positionnement chirurgical de l'implant. Pour s'intégrer dans un sourire et ne pas rompre son harmonie, la restauration implanto- portée remplaçant l'incisive latérale doit respecter plusieurs paramètres :- Une préparation orthodontique ménageant un couloir implantaire entre centrales et canines et permettant au final, une quasi symétrie des incisives latérales, même dans le cas particulier d'une incisive riziforme controlatérale- L'obtention d'une table osseuse vestibulaire épaisse, ce qui amène souvent à placer les implants dans un axe passant en arrière du bord incisif- Un soutien des zones papillaires par les tissus durs, qui devra être recréé le cas échéant- Un conjonctif vestibulaire épais, inséré dans différents lambeaux enveloppes évitant les cicatrices visibles et les dyschromies gingivales- L'amélioration progressive de l'architecture gingivale par des modifications du profil d'émergence de la prothèse provisoire - Une restauration cosmétique passant, si possible, inaperçue .Quelques recommandations seront faites pour tenter d'obtenir une intégration esthétique optimale :-La reconstruction ad integrum de l'architecture osseuse en zone papillaire grâce à des autogreffes en forme de M du côté crestal -L'utilisation d'implants de petit diamètre qui intègrent le « platform shifting »pour les modèles les plus avancés, leur utilisation semblant avoir une influence positive sur la hauteur papillaire- Un positionnement utilisant des guides chirurgicaux 3D ou une imagerie per-opératoire- Le recours à des greffons conjonctifs prélevés localement ou dans la tubérosité, denses et opaques, insérés dans des lambeaux dérivés de la technique de Raetzke.- L'utilisation de prothèses provisoires, supportées par des piliers définitifs qui ne seront jamais démontés, en titane ou en zircone, à l'exclusion de l'or- Les couronnes en vitrocéramiques sont privilégiées pour les restaurations finales et une attention particulière est apportée pour éviter les excès de ciment, délétères pour le niveau osseux.La qualité du résultat esthétique obtenu peut être quantifiée par l'utilisation de critères comme celui de Furhauser qui propose le « pink esthetic score » en 2005 (1) ou PES. En 2009 Belser et al.(2) ont modifié le PES de Furhauser et l'ont complété par le WES : « White esthetic score » qui intègre les qualités esthétiques de la restauration cosmétique.Le suivi clinique de restaurations implanto-portées atteignant 15 ans de recul et l'évolution des scores de critères esthétiques correspondants permettent d'illustrer les facteurs influant sur le résultat esthétique à long terme.Enfin, les patients doivent être prévenus des effets négatifs de la croissance alvéolaire continue sur leurs restaurations, surtout asymétriques, en secteur esthétique. Dr Florence Roussarie - La demande de rajeunissement des patients est croissante et va au-delà de la réhabilitation du sourire. Un des effets reconnu du vieillissement est l'égression progressive du secteur incisivo-canin et simultanément son exposition du au relâchement des tissus mous. Les patients sont de plus en plus conscient de la visibilité et de l'évolution de ce type de malocclusion. La demande de correction sur ce secteur est forte et peux concerner tous les acteurs de la dentisterie esthétique.L'objet de cette conférence est de décrire les effets du vieillissement sur ce secteur et les traitements appropriés. Les malpositions s'associent parfois à des édentements ou des fractures de l'émail. La réhabilitation de ce secteur nécessite alors le travail conjoint de l'orthodontie et de la dentisterie esthétique.Quel sont les effets du vieillissement sur le bloc incisivo-canin mandibulaire? Quelle approche orthodontique moderne peut-on proposer à nos patients en concertation avec le chirugien-dentiste?Progressivement le secteur incisivo-canin mandibulaire s'égresse avec son parodonte. L'encombrement s'accentue et l'occlusion se ferme entrainant des dommages biologiques type fractures, usures, voir expulsion d'une dent.La reconstruction prothétique est difficile car soumise aux mêmes forces et contraintes que la denture naturelle. Le plan de traitement global va comporter un temps orthodontique pour aligner les dents et « ouvrir » l'occlusion. Les objectifs de ce traitement doivent être décidé en concertation avec le projet prothétique esthétique. L'objectif va être de lever les obstacles à une reconstruction esthétique. L'orthodontie « moderne » de l'adulte peut proposer des traitements courts et efficaces. L'aide de la CFAO permet de réaliser une maquette de prévisualisation qui est une aide précieuse à l'établissement du plan de traitement. Le « stripping » meulage raisonné de l'émail permet d'éviter les extractions et de réduire le temps du traitement. Les appareils esthétiques permettent l'acceptation du temps orthodontique par le patient adulte et donnent des résultats fiables conforme au projet dans de cours délais. En conclusion, cette mise en lumière du traitement orthodontique et prothétique d'une partie des malocclusions de l'adulte ouvre des perspectives de traitement aux bénéfices biologiques, fonctionnels et esthétiques pour le patient.

Conférenciers

DR PIERRE FONTAINE - L'avis du diabétologue. Inter-relations diabéto-parodontales.
DR FRANCISQUE LEYNADIER - L’avis du pneumo-allergologue. Infections respiratoires et parodontites.
DR ELISABETH DELCOURT DEBRUYNE
DR ANNE CLAIRE JAMBON - L’avis du gynécologue. Parodontites : risque d’accouchement prématuré ?
DR PHILIPPE BOUCHARD - Prophylaxie et traitement des parodontites : impact sur la santé – Intérêt du dialogue avec la chaîne médicale
DR JEAN PIERRE OUHAYOUN - Prophylaxie et traitement des parodontites : impact sur la santé – Intérêt du dialogue avec la chaîne médicale.
DR CHRISTELLE MARQUIE - L’avis du cardiologue. Parodontites et cardiologie : conduite à tenir, les acquis et les perspectives d’avenir.

imprimer