visuel-presse-communication


Haut

Médecine buccale



Infection et antibiotique
Version : 2004
Auteur : Gilbert De Mello

INFECTION ET ANTIBIOTIQUE
Séance B32 du Jeudi 25 novembre 2004 de 14h30 à 17h30

LA PRISE EN CHARGE MÉDICALE ET CHIRURGICALE DE L'INFECTION EN ODONTO-STOMATOLOGIE

La France est l’un des pays d’Europe qui consomme le plus d’antibiotiques. En conséquence, le taux de résistance aux antibiotiques de certaines souches de bactéries est très élevé.
Les experts insistent sur le rôle des prescriptions inadaptées, voire inutiles, qui pourraient être un des facteurs de ces résistances.
Les chiffres publiés récemment par le ministère de la santé montrent un léger fléchissement de la consommation des antibiotiques dans notre pays, mais cet effort doit être poursuivi.

Dans ce contexte général de lutte contre les résistances bactériennes, le traitement des infections bucco-dentaires doit s’intégrer dans ces préoccupations de santé publique.

Certaines indications de prescription dans le domaine de la chirurgie dentaire et de la médecine buccale sont indiscutables, notamment, l’antibiothérapie curative.
En effet, les infections d’origine bucco-dentaire sont potentiellement dangereuses, particulièrement sur des terrains particuliers : alcoolisme, immunodéficience... Les accidents infectieux pouvant porter atteinte à l’état général du patient et mettre sa vie en danger (septicémie, thrombophlébite…), doivent être diagnostiqués et traités rapidement.
Ce type de complications et leurs prises en charge seront exposées par le professeur Michelet, chef du service des maladies infectieuses au CHU de Rennes au cours du Congrès ADF 2004.

Par ailleurs, le professeur Dubreuil, microbiologiste au CHU de Lille ; parlera du traitement de certaines formes cliniques d’infections encore au stade local ou loco-régional (cellulite, etc.). Il abordera le problème du choix, en fonction de la flore, et de l’utilisation du ou des bons antibiotiques dans ce type d’accidents infectieux. Il évoquera aussi les problèmes posés par les traitements antibiotiques locaux dans ces infections dont l’origine est buccale, parodontale et dentaire.

Ensuite, le docteur Deschaumes du CHU de Clermont-Ferrand exposera les façons de traiter les complications infectieuses osseuses mandibulaires, souvent difficiles à reconnaître et à soigner. Ces pathologies ostéolytiques sont souvent récidivantes et leurs évolutions à bas bruit peuvent induire des complications locorégionales ou générales.

Enfin, les docteurs Nawrocki et Penel du CHU de Lille, expliqueront comment un bon diagnostic, permet de prendre en charge sans risque d’erreur, une infection herpétique d’origine virale, dont les tableaux cliniques très hétérogènes sont souvent source d’erreurs diagnostiques et de traitements erronés et notamment d’antibiothérapies inutiles.

Cette séance du Congrès ADF 2004 permettra de mieux poser les indications et de mieux suivre les règles de choix et de prescriptions des antibiotiques en chirurgie dentaire.


Source : Professeur Gilbert DE MELLO

 
 
 
imprimer