visuel-presse-communication


Haut

Odontologie conservatrice



Esthétique, des dents toujours plus belles ! - Facettes : de l'invisible pour cacher les imperfections du sourire
Version : 2007
Auteur : Gil Tirlet

Le chirurgien-dentiste est capable aujourd’hui d’apporter des réponses précises aux nombreuses demandes esthétiques de ses patients concernant l’amélioration de leur sourire. Parmi l’ensemble des solutions thérapeutiques proposées, on trouve au premier plan « les facettes de céramique ».

Il s’agit de petites coquilles de céramique la plupart du temps très fines, d’une épaisseur de 5 à 7/10ème de mm, qui nécessitent une préparation d’une réduction équivalente des faces externes et visibles des dents exposées au sourire, c’est à dire essentiellement les incisives et les canines.

CACHER LES IMPERFECTIONS DU SOURIRE

Les possibilités offertes par les facettes sont nombreuses. Elles permettent principalement de résoudre les problèmes esthétiques posés par les :
-- anomalies de couleur des dents : dans les cas de coloration sévère provoquée par
la prise de certains antibiotiques par exemple, elles sont fréquemment associées à une étape
d’éclaircissement dentaire.
-- anomalies de position mineure des dents
-- anomalies de forme
-- anomalies de structure de l’émail

Les facettes peuvent même permettre, dans certaines situations, de compenser les conséquences de plusieurs de ces anomalies associées.

QUAND LA FACETTE DEVIENT INVISIBLE...

Les facettes sont agrégées par collage aux dents qui les supportent, par l’intermédiaire d’une colle appelée « colle composite » qui sert de matériau d’assemblage. Le matériau céramique utilisé répond en tous points aux caractéristiques mécaniques, optiques, et biologiques exigées. A l’inverse de certains métaux, la céramique demeure le matériau le mieux toléré grâce à sa structure qui lui confère une parfaite inertie sur le plan chimique, électrique et physique.

Les propriétés optiques après collage de la facette sont si proches de celles de la dent qu’elle en devient invisible dans son environnement ! En outre, la facette est très bien tolérée par la gencive.

Le point fort des facettes est donc d’associer à leur intégration esthétique naturelle un respect biologique des tissus dentaires grâce à la préservation de l’émail. Ces facettes sont parmi les ambassadrices de la dentisterie moderne, conservatrice, adhésive et esthétique.

Enfin, les études cliniques montrent que la fiabilité des facettes à long terme est désormais bien établie, en particulier grâce aux progrès des techniques adhésives. Cette pérennité est obtenue grâce à la nécessaire rigueur tout au long des différentes étapes, aussi bien en clinique qu’au laboratoire de prothèse. Néanmoins, leur mise en úuvre requiert donc de l’équipe chirurgien-dentiste/prothésiste un très bon niveau d’expertise dans le domaine.

 
 
 
imprimer