visuel-presse-communication


Haut

Biologie



Les cancers de la cavité buccale
Version : 1997

LES CANCERS DE LA CAVITE BUCCALE


- L'alcool et le tabac, principales causes de cancers buccaux

Les cancers de la cavité buccale représentent 3 % de l’ensemble des tumeurs malignes et 25 à 30 % des cancers des voies aéro-digestives supérieures. 5 à 6.000 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année en France. Les principaux facteurs favorisant l’apparition de ces cancers sont l'alcool, le tabac et un mauvais état bucco-dentaire. L'association de ces facteurs est particulièrement redoutable puisque neuf fois sur dix ces tumeurs sont découvertes auprès de malades éthylo-tabagiques. Dans 90 % des cas, il s’agit d’hommes d’un âge moyen supérieur à 50 ans, mais la proportion de femmes atteintes par ces lésions augmente régulièrement depuis quelques années.

- Le chirurgien dentiste joue un rôle essentiel dans le dépistage des cancers buccaux

Le taux de guérison, c’est-à-dire la survie à 5 ans, est estimé à un tiers des malades. Ce faible taux est essentiellement dû au diagnostic souvent tardif de ces tumeurs à un stade déjà très évolué. On estime que ce taux de guérison pourrait doubler, c’est-à-dire passer de un à deux malades sur trois, uniquement grâce à un diagnostic précoce aux premiers stades de la maladie lorsque la lésion est de petite taille.
C'est au niveau de ce diagnostic précoce que le chirurgien-dentiste joue un rôle essentiel en réalisant un dépistage de ces lésions lors de l’examen bucco-dentaire de ses patients. En effet, il faut savoir que ces lésions cancéreuses ou précancéreuses de la cavité buccale sont au début le plus souvent indolentes. Elles sont donc ignorées par les patients alors qu’elles sont cliniquement visibles et détectables par un praticien averti. Le chirurgien dentiste est le praticien qui examine le plus souvent la cavité buccale et qui connaît sa normalité. Au cours de soins bucco-dentaires, où même lors d'une simple consultation, un examen clinique rigoureux et systématique de l'ensemble de la cavité buccale doit être réalisé pour rechercher toute lésion inhabituelle, anormale ou suspecte et le cas échéant adresser le patient à un spécialiste pour un avis ou une prise en charge thérapeutique.

 
 
 
imprimer