visuel-presse-communication


Haut

Gérodontologie



Une approche gérodontologique des pathologies liées à la reconstruction prothéique
Version : 2000
Auteur : Alexandre Mersel, T. Axel

Le vieillissement de la population mondiale se trouvera au premier plan des enjeux sociaux et de santé des prochaines décennies. Etant donné la baisse du taux de naissances, les progrès des soins de santé et l'amélioration du niveau de vie, 25% des patients de demain seront des personnes âgées. A l'intérieur de cette catégorie, la tranche du quatrième âge (75-85 ans) sera aussi plus nombreuse, représentant près de 40% de l'ensemble des personnes âgées dans les pays occidentaux.

Si l'édentation régresse, la plupart des personnes appartenant à ces classes d'âge nécessitent des restaurations prothétiques complètes. Aux Etats-Unis, le nombre de porteurs de prothèse est en progression: 38,5 millions de personnes en 2000 contre 30,5 millions en 1991.

Le vieillissement augmente les risques pour la santé buccale: des maladies systémiques, une absorption importante de médicaments, la résorption osseuse, des xérostomies, une mauvaise hygiène buccale, peuvent être à l'origine de manifestations pathologiques.
Les prothèses complètes peuvent avoir des effets préjudiciables à la santé de la cavité buccale et des tissus d'appui. Les séquelles peuvent être directes ou indirectes : affections temporo-mandibulaires, résorption des crêtes, réactions de la muqueuse et troubles de la mastication.
Des choix cliniques spécifiques à la gérodontologie doivent être faits afin de mettre en place un traitement adapté...

Source: Alexandre MERSEL
Président du Comité de Gérodontologie de la FDI

PATHOLOGIES DE LA MUQUEUSE BUCCALE LIEES AU VIEILLISSEMENT


- Déficience salivaire et nutritionnelle : principales causes des lésions buccales de la personne âgée.

L'état de santé et le maintien de ses fonctions de la muqueuse buccale dépend pour beaucoup de facteurs homéostatiques, tels qu'une sécrétion salivaire suffisante en quantité et en qualité ; une bonne nutrition et l'absence d'atteintes traumatiques locales.

Les modifications de la muqueuse peuvent refléter des anomalies locales ou systémiques qui deviennent plus fréquentes avec l'âge. Les déficiences nutritionnelles et salivaires peuvent contribuer à faire apparaître des candidoses ou autres lésions apparentées, telles que les stomatites d'origine prothétique ainsi que des problèmes dermatologiques aux coins des lèvres. La prise de corticoïdes systémiques ou topiques provoque souvent de telles infections.
Des déficiences de la nutrition ou des traumatismes mécaniques peuvent aussi être à l'origine de lésions linguales. Les maladies blanches ou rouges de la langue sont fréquentes également.

Les manifestations précancéreuses et les cancers buccaux doivent faire l'objet d'un dépistage et d'interventions précoces.
Enfin, un large éventail pathologique, allant des infections virales (herpès zostère) à des manifestations de maladies générales (lichen plan), se rencontre dans la muqueuse buccale des personnes âgées.

Source: T. Axeil
Département de géradontologie, Faculté de chirurgie dentaire, Université d'Oslo, Norvège

 
 
 
imprimer