visuel-presse-communication


Haut

ODF



Innovations en orthodontie chez l'adulte : des traitements améliorés
Version : 2006
Auteur : Armelle Manière-Ezvan

Les mini-implants provisoires sont de plus en plus utilisés dans les traitements en orthodontie.

Remplaçant les dents manquantes, ils servent d’ancrage pour pouvoir appuyer les appareillages orthodontiques. Cette innovation permet aujourd’hui de réaliser des traitements jusque là impossibles chez certains patients. Quant aux nouveautés en informatique, elles sont d’une grande utilité pour établir un diagnostic en 3D et être encore plus précis dans les traitements notamment pour la pose de bagues sur la face arrière des dents : c’est du « sur-mesure » proposé aujourd’hui au patient !

Des mini-implants provisoires pour repositionner les dents

Dans les traitements orthodontiques, l’absence de dents peut rendre difficile le déplacement des autres, par manque d’appui ou d’ancrage. La technologie des implants dentaires s’applique désormais en orthodontie : des mini-implants sont posés à la place des dents manquantes pour repositionner les autres ! Ces mini-implants sont simples à poser, supportent immédiatement les bagues et sont faciles à enlever en fin de traitement. Cette innovation permet de réaliser des traitements jusque là impossibles chez certains patients, pour une meilleure réhabilitation de la bouche, donc une meilleure esthétique, et une meilleure fonctionnalité (mastiquer, croquer, couper).

Appareils orthodontiques : du « sur-mesure » grâce à l’informatique

De nombreux patients adultes refusent d’être traités à l’aide de bagues métalliques qui sont trop visibles… Encore mieux que les bagues transparentes, le chirurgien-dentiste peut aujourd’hui poser des bagues sur la face arrière des dents. L’outil informatique se révèle être d’une précieuse aide. A partir des moulages « scannés » de prévision de la position finale des dents du patient, le praticien va, à l’aide d’un logiciel, choisir les bagues adaptées aux dents : c’est du « sur-mesure » proposé aux patients. Ensuite, les arcs orthodontiques sont préparés pour permettre le traitement personnalisé et le mieux adapté : invisible, précis et confortable. La 3D pour un meilleur diagnostic et un traitement optimisé Pour un traitement optimal, les décalages dentaires et/ou osseux doivent être évalués et quantifiés avec précision. A l’aide du scanner 3D, la tête entière du patient peut être représentée dans l’espace. Des logiciels permettent de repérer et analyser les structures osseuses, leur localisation, les positions et axes des dents et ainsi identifier et quantifier précisément les anomalies osseuses et/ou dentaires.Il est possible de comparer les données du patient à des moyennes dites normales, et d’établir un diagnostic précis dans les trois sens de l’espace. Meilleur sera le diagnostic, meilleur sera le traitement, notamment lorsqu’un recours à la chirurgie maxillo-faciale est nécessaire. De plus, il est possible de simuler, toujours sur « l’image 3D » les traitements, notamment chirurgicaux.

Vieillissement du parodonte (os, gencive) : des solutions orthodontiques pour conserver ses dents
Au cours du vieillissement, la qualité du parodonte (os et gencive) peut diminuer, voire présenter une maladie inflammatoire. Après un assainissement parodontal (élimination de bactéries infectieuses) le déplacement dentaire par appareillage orthodontique replace les dents dans une position optimale, ce qui va même contribuer à reformer de l’os. L’utilisation de nouveaux alliages et de nouveaux concepts permet de délivrer des forces douces pour déplacer les dents. Avec ce type de traitement orthodontique, des dents condamnées à être extraites pourront être conservées et repositionnées tout en améliorant le support parodontal. Les patients adultes ont deux grandes motivations pour réaliser des soins dentaires : esthétiques ou fonctionnelles. Les traitement orthodontiques y contribuent largement et ce d’autant plus que les outils ont considérablement évolué. Lorsque le traitement est terminé, les patients parlent de confort psychologique et masticatoire retrouvé, et d’une hygiène bucco-dentaire facilitée. Le coût d’un traitement orthodontique varie de 1 000 à 4 000 euros.

 
 
 
imprimer