visuel-presse-communication


Haut

Odontologie pédiatrique



L'odontologie pédiatrique au quotidien
Version : 2003
Auteur : Eric Fiszon

L’odontologie pédiatrique au quotidien :
un cadre adapté, un personnel sensibilisé, un emploi du temps optimisé, un praticien motivé.
Séance du jeudi 27 novembre 9h30 12h30 (B22)


La prévention dentaire chez l’enfant a montré dans notre pays que, bien expliquée, bien comprise et bien menée, elle donnait de bons résultats. Cependant, la demande de soins et de prise en charge des enfants – parfois très jeunes reste une réalité bien vivace.

Le chirurgien-dentiste est donc confronté à une clientèle jeune, dont les besoins sont réels et dont les parents sont très demandeurs de soins plus adaptés à leurs enfants. Or, l’odontologie pédiatrique fait partie intégrante de l’odontologie en tant que telle. Très peu de praticiens en France consacrent leur exercice de façon exclusive à l’enfant. La majeure partie des patients jeunes sont donc vus par des praticiens généralistes. C’est pourquoi il a paru important à la Société Française d’Odontologie Pédiatrique d’organiser une séance de formation et d’information visant à aider tous les confrères qui traitent des enfants, afin que ces prises en charges dentaires soient dédramatisées et plus simples à mettre en place.

Le chirurgien-dentiste omnipraticien peut, au sein de sa structure, concilier soins aux adultes et soins aux enfants. Il lui suffit pour cela d’adapter son emploi du temps et de libérer des plages horaires réservées aux enfants, et pas nécessairement le seul mercredi après-midi.
Traiter un enfant demande un temps d’adaptation et l’établissement d’une relation de confiance, pour mener à bien le traitement des pathologies dentaires. Les assistantes jouent un rôle essentiel dans l’accueil et la mise en confiance, et c’est en restant très motivé vers le but à atteindre que l’équipe soignante obtient les meilleurs résultats. Ainsi, il est très facile d’enlever tous les instruments non nécessaires et anxiogènes pour l’enfant avant que celui-ci ne rentre dans la salle de soins, rendant ainsi l’environnement dentaire moins stressant.

En odontologie pédiatrique, le plan de traitement est à mettre en oeuvre de façon progressive et adaptée à la compréhension du jeune patient. Aller du plus simple au compliqué (en dehors de l’urgence) est la meilleure manière de familiariser l’enfant avec la chirurgie dentaire. Discuter entre professionnels des différentes méthodes de soins et de leur mise en place permet de confronter les expériences, dans le seul but d’être le plus performant possible dans l’approche des enfants qui nous sont confiés.

Dans certains cas, cependant, le praticien est limité dans l’exercice de l’odontologie pédiatrique au sein de son cabinet : enfant handicapé, enfant au comportement trop difficile, cas de chirurgie dentaire complexe, etc. Le recours à une structure hospitalière peut alors s’avérer nécessaire à l’accomplissement du traitement en toute sécurité et en toute sérénité.
La relation entre praticien libéral et praticien hospitalier est essentielle au bon déroulement des soins. L’acte thérapeutique délicat pourra être réalisé en milieu hospitalier grâce à des techniques d’anesthésie variées (sédation consciente, recours au protoxyde d’azote, anesthésie générale) ; le suivi et la maintenance du patient seront assurés par le praticien traitant au cabinet.


Source : Dr Eric FISZON

 
 
 
imprimer