Chirurgien-dentiste et assistante en travail à quatre mains et "à midi" Chirurgien-dentiste et assistante en travail à quatre mains et "à midi"

Ergonomie : n’en faites pas l’économie

Publié le 9 juillet 2021.

La Fédération dentaire internationale vient de publier une fiche de recommandations sur l'ergonomie à l'attention des professionnels de santé bucco-dentaire. Positionnement, postures et choix des instruments : le document regroupe tous les bons réflexes à adopter. Pour en savoir plus sur cet enjeu majeur de la pratique en cabinet, nous avons interrogé le docteur David Blanc, qui interviendra sur le sujet de l’ergonomie au prochain Congrès de l’ADF.

Dr David Blanc
Dr David Blanc

En quoi l’ergonomie est-elle importante pour les chirurgiens-dentistes et leurs assistantes ?

L'ergonomie a plusieurs objectifs : le premier, c’est la prévention des troubles musculo-squelettiques (TMS). Nous maintenons des postures très longtemps, dans des positions extrêmes, parfois intolérables pour le corps. Les statistiques des TMS chez les chirurgiens-dentistes parlent d’elles-mêmes : entre 60 à 90 % des praticiens se plaignent de douleurs ! C’est pourquoi la position de travail est fondamentale. On s’aperçoit également que l'ergonomie nous permet d'avoir un accès visuel bien meilleur et du coup une qualité de travail supérieure. Deuxième point : l’ergonomie engendre une accélération de la vitesse de travail. Avec le travail à quatre mains et l'amélioration des positions, tout est à portée de main, donc on n’effectue aucun mouvement inutile. Enfin, l’ergonomie permet d’améliorer l’hygiène. Le passage d'instruments entre le praticien et l'assistante évite au chirurgien-dentiste d’aller ouvrir les tiroirs et de chercher son matériel avec des gants souillés. Et, si on est positionné derrière la tête du patient et qu'on utilise un miroir, les projections ne vont pas dans la direction de nos yeux, de notre tête, de notre visage. L’ergonomie est donc un excellent moyen d’éviter les contaminations.

Quels sont vos conseils aux chirurgiens-dentistes pour améliorer l’ergonomie ?

Même si on peut tout à fait améliorer son ergonomie en travaillant à deux mains, je recommande aux chirurgiens-dentistes qui le peuvent de passer au travail à quatre mains, en impliquant vraiment leur assistante. Mais pour que ça soit efficace, il faut savoir comment se placer, comment positionner le patient et les éléments périphériques. Mon conseil : s’entraîner d’abord seuls, sans patient, pour travailler l’ergonomie du binôme chirurgien-dentiste/assistante. S'il y a un patient, ils seront focalisés sur la tâche à accomplir et ne feront plus attention à leur posture et à leurs gestes. En outre, je conseille de privilégier le travail à midi (derrière la tête du patient) et d'éviter le travail à neuf heures (à côté du patient). Autre point important : monter le patient assez haut pour éviter d'avoir à pencher la tête vers le bas. Enfin, il faut changer sa manière de tenir les instruments : ne pas se restreindre à la prise stylo, qui est une prise parmi d'autres, afin d'orienter ses instruments en préservant ses poignets et ses épaules et tenir leurs instruments verticaux parce qu'ils vont droit à l'intérieur de la bouche. Ces conseils ne sont pas exhaustifs mais c’est déjà un bon départ.

Même si on peut tout à fait améliorer son ergonomie en travaillant à deux mains, je recommande aux chirurgiens-dentistes qui le peuvent de passer au travail à quatre mains, en impliquant leur assistante.

Au-delà du positionnement et de la gestuelle, l'équipement du cabinet joue-t-il aussi un rôle ?

Tout à fait. Les praticiens ont toujours eu l’habitude de travailler sur fauteuil. Mais d’un point de vue ergonomique, je recommande d’exercer sur une table de soins. Moi qui suis kiné de formation, ça m’apparaît comme une évidence de travailler avec un patient allongé. Mais ça reste encore atypique en cabinet dentaire, même si les choses commencent à évoluer. Certains fabricants de tables proposent déjà des produits très qualitatifs. Il existe beaucoup d’autres éléments intéressants pour améliorer l’ergonomie comme l’utilisation d’une canule d'aspiration coudée plutôt que droite.

Vous animerez 2 séances de formation consacrées à l'ergonomie lors du prochain Congrès de l'ADF. Pouvez-vous nous en dire plus ?

Je proposerai d’abord une conférence théorique au cours de laquelle j’analyserai les avantages et inconvénients du travail à midi et à neuf heures (séance L'Essentiel C59). Puis j’animerai un TP de trois heures sur le positionnement du binôme chirurgien-dentiste/assistante (atelier de TP D81). L’objectif : apprendre un nouveau positionnement du miroir et de l'aspiration pour pouvoir travailler en vision indirecte avec un miroir sec. Nous simulerons la mise en place d'une digue dentaire, avec le passage des différents éléments entre l'assistante et le praticien puis nous réaliserons un composite sur une dent antérieure. Chaque binôme sera épaulé par un responsable et je passerai dans chaque atelier pour guider les participants. 

Ergonomie et posture - Recommandations aux professionnels de la santé bucco-dentaire

Positionnement, postures et choix des instruments : tous les bons réflexes à adopter.

Télécharger le document

Ce site utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité et mesurer l’audience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies dans les conditions prévues par notre charte de confidentialité.

En savoir plus Accepter